Vous etes ici : Actualité APAJH Message de Brice Hortefeux et Valérie Létard adressé à la Fédération APAJH le 21 juin 2009


Message de Brice Hortefeux et Valérie Létard adressé à la Fédération APAJH le 21 juin 2009

M. Brice Hortefeux, Ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville et Mme Valérie Létard, Secrétaire d’Etat à la Solidarité ont adressé à la Fédération APAJH le message ci-dessous lu par son Président Jean-Louis Garcia, le 19 juin 2009 lors du 33ème Congrès de la Fédération APAJH.

Mesdames et Messieurs,

Près de 50 ans de travail partenarial et constructif avec les pouvoirs publics ne doivent pas masquer l’attente des personnes et des familles que vous représentez. Soyez assurés que nous sommes à votre écoute, à l’écoute des 25 000 adhérents et des 13 850 salariés qui s’engagent dans une action d’avant-garde pour accompagner les 25 000 personnes handicapées qui fréquentent vos établissements.

Votre combat est aussi le nôtre et celui de l’ensemble du Gouvernement, c’est un combat moderne et juste.

Nous savons l’importance que revêt pour les familles, les proches et les personnes handicapées cette rencontre annuelle, après le succès des Trophées APAJH, le 11 mai 2009, en ouverture du festival de l'UNESCO pour la diversité culturelle.

Cette soirée, qui valorise des initiatives publiques et privées permettant la participation à la vie sociale, culturelle et professionnelle des personnes handicapées, contribue depuis déjà 5 ans à faire changer le regard porté sur le handicap.

Nous nous en réjouissons fortement et sommes à vos côtés, Monsieur le Président Garcia et tous les membres des associations APAJH, pour cet engagement en faveur d’une société moderne attentive aux droits de tous ses citoyens.

C’est la raison pour laquelle nous regrettons que des contraintes d’agenda nous aient empêchés d’être à vos côtés lors de cette soirée importante du 11 mai et pour ces trois jours non moins importants où vous allez faire le bilan de l’année écoulée, dresser le constat des actions à mener et partager de belles expériences et des moments de convivialité.

Nous tenions à saluer l’action de l’APAJH partenaire exigeant et constructif, et à vous redire que l’amélioration constante des conditions de vie de nos concitoyens handicapés reste, pour le Gouvernement, plus que jamais une priorité.

Nous sommes certains que ces journées seront pour vous riches d’enseignement et nous tenons à ce qu’elles le soient également pour nous. Et c’est pourquoi nous recevrons dans les semaines qui viennent votre président, M. Jean-Louis Garcia. Nous sommes sûr qu’il saura nous faire passer vos messages, avec la conviction qui est toujours la sienne.

***

Si la loi du 11 février 2005 a profondément remanié nos politiques en faveur des personnes handicapées, il faut continuer, comme vous le faites tous les jours, à montrer que le handicap est bien l’affaire de tous.

L’intégration des personnes handicapées dans tous les domaines est plus qu’un débat de société et nous avons une volonté forte de mobiliser tous les acteurs pour aller encore plus loin.

Cet engagement est emblématique de la politique que nous entendons mener en faveur des personnes handicapées et qui repose sur les trois mots clé de la loi de 2005 : égalité des chances, participation et citoyenneté.

L’égalité des chances, d’abord, c’est l’approfondissement de la politique de compensation du handicap, avec notamment son ouverture aux enfants.

Mais compenser le handicap, pour les personnes handicapées mentales, c’est également poursuivre notre effort de création de places en établissements et services adaptés. 38 490 places nouvelles ont été financées par l’Etat et l’assurance maladie entre 2005 et 2009.

Cet effort va se poursuivre, grâce au plan de création de places annoncé par le Président de la République le 10 juin 2008, lors de la Conférence nationale du handicap : au total, ce sont 50 000 places dont la construction sera engagée en 5 ans et l’ouverture au public garantie à horizon de 7 ans, pour un montant total de 1,45 milliard d’euros. Le plan de relance annoncé par le Président de la République va permettre d’accélérer cet effort, grâce à une aide à l’investissement portée à 85 millions d’euros pour 2009.

Les personnes handicapées vieillissantes auront toute leur place dans ce Plan : plus de 15 000 places leur seront consacrées, qui s’adresseront aussi aux personnes lourdement handicapées.

La participation, ensuite, est le deuxième engagement du Gouvernement car la citoyenneté passe par l’accès à l’école et à l’emploi des personnes handicapées. Ainsi, le décret très attendu sur la coopération entre la scolarisation à l’école ordinaire et la scolarisation en établissement médico-social a été publié le 2 avril. Il va nous permettre un pas de géant pour donner aux enfants handicapés un parcours scolaire adapté à leurs besoins individuels.

Bâtir des passerelles est également valable dans le domaine de l’emploi : c’est le sens de la convention qui a été signée le 5 mai au secrétariat d’Etat à la solidarité avec l’APAJH et l’Agefiph et en présence de Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat à l’emploi, pour faciliter l’accès au travail ordinaire pour les personnes accueillies en établissements et services d’aide par le travail. Au total, ce sont 22 millions d’euros qui sont investis par l’Etat et l’Agefiph pour accompagner ce dispositif sur trois ans. Il doit permettre de recruter 3 fois plus de travailleurs handicapés sortant d’ESAT dans les entreprises ordinaires.

Il complète ainsi tout à fait le dispositif de guichet unique HANDECO que vous avez lancé en octobre dernier avec la FEGAPEI, l’APF et le réseau GESAT pour promouvoir et valoriser l'emploi des personnes handicapées, le travail protégé et adapté, développer l’accès aux marchés privés et publics et organiser une interface entre les entreprises, les employeurs publics, les ESAT et entreprises adaptées.

Le Gouvernement est également conscient des difficultés rencontrées par le secteur protégé dans le contexte de crise que connaît notre pays et nous serons particulièrement attentifs, avec Laurent Wauquiez, pour aider vos structures à faire face à cette situation.

S’agissant notamment des tarifs plafond en ESAT, nous avons bien entendu vos inquiétudes. Il est temps de lever toute ambiguïté : il s’agit bien pour le Gouvernement de rendre plus équitable notre système d’allocation des ressources : il sera tenu compte notamment de la lourdeur du handicap de la population accueillie et le tarif plafond ne sera appliqué qu’aux établissements dont le coût est particulièrement élevé par rapport à d’autres établissements du même type.

Notre politique vise, enfin, la citoyenneté, à travers la réforme de l’AAH. Car c’est un droit fondamental que de disposer de ressources décentes pour vivre, surtout aujourd’hui alors que la crise ébranle les plus fragiles.

Conformément aux engagements pris par le Président de la République, une revalorisation de 25 % en cinq ans a été initiée, ce qui représente un effort de

1,4 milliard d’euros. En septembre 2009, l’AAH atteindra 682 euros, soit, chaque mois, 60 euros de plus que début 2008.

Cette revalorisation s’ajoute aux mesures déployées pour améliorer l’accès à l’emploi des personnes handicapées qui le peuvent. Depuis le mois de janvier, les demandeurs d’AAH bénéficient d’ailleurs déjà d’un bilan professionnel pour faciliter leur orientation. Il s’agit d’engagements du Président de la République, dont la mise en œuvre était très attendue.

***

M. Brice Hortefeux, Ministre du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville et
Mme Valérie Létard, Secrétaire d’Etat à la solidarité

 

 


e-max.it: your social media marketing partner

Ce site enregistre des cookies sur votre ordinateur pour vous fournir une meilleure expérience.

EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk
!-- //FOOTER --