Ecoutez


"2 minutes pour convaincre" sur la nécessité de maintenir le montant de l'AAH

Imprimer

AAH

Le Président de la Fédération APAJH est intervenu jeudi 13 mai à 7h50 sur RMC dans l’émission « Bourdin & Co ». Réagissant sur les conséquences pour les personnes en situation de handicap du "gel" des dépenses de l’Etat annoncé le 5 mai par François Fillon, il avait deux minutes pour convaincre sur la nécessité de maintenir le montant de l'Allocation Adultes Handicapées (AAH).



Des engagements qui ne seront pas respectés d’ici 2012

Selon le gouvernement réuni en séminaire jeudi 6 mai, « les dépenses de fonctionnement de l'Etat diminueront de 10% en 3 ans, avec une baisse de 5% dès 2011 ». Ces dépenses regroupent notamment les aides sociales et les allocations telles que l'Allocation Adultes Handicapés (AAH) » que le Président de la République s'était pourtant engagé à revaloriser de 25% d'ici 2012. Une revalorisation confirmée le par le ministre du Travail, Eric Woerth et la secrétaire d'Etat à la Famille Nadine Morano le 27 mars dernier.

L'AAH à plus de 200 euros sous le seuil de pauvreté

Jean-Louis Garcia a souligné que le montant de l'AAH qui s'élève actuellement à 696 euros à taux plein reste bien en dessous du seuil de pauvreté (estimé à 900 euros selon l'Insee). Avec les mesures de restriction budgétaires décidées par François Fillon, l'allocation risque de ne pas augmenter et de maintenir les personnes en situation de handicap en situation de pauvreté. « Il y a une forme d'indécence à annoncer de telles choses » a déclaré Jean-Louis Garcia sur RMC rappelant qu’« encore une fois ce sont les plus précaires, les chômeurs, les personnes en situation de handicap qui risquent de payer les conséquences de la crise. »

« On les contraint dans une situation de personnes pauvres » a souligné le Président de la Fédération APAJH. « C'est sur eux qu'on ferait peser les économies ». Pour lui, il faut chercher ailleurs, précisant que la loi du 11 février 2005 est conçue pour garantir les droits citoyens des personnes en situation de handicap.

La Fédération APAJH qui réclame depuis longtemps de meilleures ressources pour les personnes en situation de handicap, poursuit son combat afin que les personnes en situation de handicap aient un véritable revenu d'existence au niveau du Smic (1 056 euros net) et de plus grandes facilités d'accès aux soins (CMU, franchise médicale, forfait hospitalier).

 

Eoutez l'intervention de Jean-Louis Garcia

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

e-max.it: your social media marketing partner

Ce site enregistre des cookies sur votre ordinateur pour vous fournir une meilleure expérience.

EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk