Vous etes ici : Accueil

Fédération des APAJH



COVID 19 - Attestation de déplacement dérogatoire

Envoyer Imprimer

Dans le cadre de la pandémie de Covid-19, des mesures inédites prises par le Gouvernement concernent l’ensemble des déplacements à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum.

Une attestation de déplacement dérogatoire doit être réalisée pour chaque déplacement. (Actualisée le 25 mars 2020 avec heure de sortie)

Pour que le plus grand nombre puisse comprendre et se saisir de ce document, l’APAJH a réalisé une attestation de déplacement dérogatoire en FALC (Facile à lire et comprendre), remplissable en ligne.

Téléchargez la en cliquant sur le lien suivant :

http://apajh.org/docs/upload/files/Attestation%20V2%20remplissable.pdf (actualisée le 25 mars 2020 avec heure de sortie)

Cette attestation de déplacement dérogatoire doit être imprimée dûment remplie, datée et signée et présentée si vous êtes controlé(e) par les forces de l’ordre.

Pour rappel, des dérogations sur attestation seront possible dans le cadre de :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr).
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d'une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Pour toute information générale sur le Covid-19www.gouvernement.fr/info-coronavirus

e-max.it: your social media marketing partner
Mise à jour le Mercredi, 25 Mars 2020 16:37

Nos engagements

Envoyer Imprimer

Nos engagements

Décembre 2009

La Fédération s’engage en faveur de l’emploi des séniors : Maintien dans l’emploi, développement des compétences et des qualifications, ou encore amélioration des conditions de travail et aménagement des fins de carrières, telles sont les réflexions développées dans ce plan, prenant la forme de mesures concrètes et adaptées aux besoins de tous.

Avril 2009,

La Fédération signe l’accord collectif relatif à la GPECC : Construite dans une perspective d’anticipation et de développement professionnel, la démarche GPECC engagée se veut ambitieuse et tournée vers un objectif de progrès collectif aux fins d’assurer à son personnel la montée en compétences nécessaire pour garantir un accompagnement de qualité.

Avril 2006

La Fédération signe l’accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie, : Ainsi, elle fait de la formation un de ses engagements prioritaires et un des moyens privilégiés pour garantir la nécessaire convergence entre les besoins des établissements gérés par la Fédération APAJH et les aspirations individuelles et sociales de ses salariés.

e-max.it: your social media marketing partner
Mise à jour le Jeudi, 21 Octobre 2010 08:18

Conférence de presse APAJH Drôme

Envoyer Imprimer
e-max.it: your social media marketing partner
Mise à jour le Jeudi, 25 Octobre 2018 09:28

L’APAJH refuse l’intégration de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) au sein du Revenu Universel d’Activité (RUA)

Envoyer Imprimer




Après des semaines d’un simulacre de concertation, le Gouvernement a annoncé vendredi 20 décembre, que l’AAH serait intégrée au Revenu Universel d’Activité malgré l’opposition de la quasi-unanimité des associations.

L'Allocation aux Adultes Handicapés en danger : La logique du Revenu Universel d'Activité ne doit pas s'appliquer aux personnes en situation de handicap !

Le Gouvernement organise depuis six mois une parodie de concertation, dans le cadre de la préfiguration du futur Revenu Universel d'Activité (RUA). Ce projet s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et se fixe comme objectif de fusionner la plupart des minima sociaux en une allocation unique, intégrant l'AAH. Les associations représentant les personnes en situation de handicap n'ont cessé de le répéter depuis le premier jour : la logique du RUA est totalement inadaptée aux personnes en situation de handicap. L’Allocation Adultes Handicapés n’est pas un minima social !

Dans un discours prononcé le 13 septembre 2018, le Président lui-même présentait ainsi le projet de RUA : « Il s'agit bien de permettre le retour à l'emploi, à l'activité. Je n'ai jamais cru au revenu universel qui était sans conditions d'activité, et qui croyait pouvoir donner quelques centaines d'euros comme solde de tout compte [...] Je ne veux pas m'acheter de bonne conscience, avec le revenu universel d'activité viennent donc, en plus de l'allocation, des droits et des devoirs supplémentaires. »

Il est évident que ce discours est totalement inadapté aux personnes en situation de handicap.

Si le gouvernement tente aujourd'hui de nous rassurer en garantissant qu'aucune contrepartie en termes d'activité ne sera exigée à court terme, nous l'invitons à faire preuve de cohérence et à renoncer à inclure dans ce dispositif les 1,2 millions d'allocataires en situation de handicap.

Depuis des mois nous expliquons que la contrepartie « travail » n’a pas de sens pour une grande majorité de personnes en situation de handicap car ils en sont empêchés de par la nature et la lourdeur de leurs difficultés. Depuis des mois, nous répétons aux pouvoirs publics qu’il est absolument fondamental de prendre en compte cette singularité qui concerne des millions de nos concitoyens. Depuis des mois, nous répétons au gouvernement que le nouveau dispositif tel qu'envisagé ajoutera de la complexité plutôt que de la simplification pour les personnes en situation de handicap, qui ont déjà de grandes difficultés à faire valoir leurs droits.

La loi du 30 juin 1975 a créé l'AAH pour reconnaître la spécificité des conditions de vie des personnes en situation de handicap, et leur garantir un revenu issu de la solidarité nationale. La loi du 11 février 2005 a renforcé cette reconnaissance et les droits qui l'accompagnent en termes de compensation des manifestations du handicap.

Il n'est pas question de laisser détricoter en 2020 ces acquis issus de décennies de combat pour faire valoir les droits et la citoyenneté des personnes en situation de handicap.

C'est pourquoi l’APAJH refuse la dilution de l'AAH au sein d'un RUA dont les promoteurs eux-mêmes indiquent, dans le cadre de la concertation, qu'il fera des perdants sans jamais préciser lesquels.

L’APAJH a sollicité auprès du Gouvernement l'ouverture d'un chantier autour de l'amélioration de l'AAH et sur les ressources des personnes, ainsi que sur l'accès à l'emploi. Après s'être engagée en octobre à donner suite à cette demande dans les 15 jours, nous avons découvert à l'occasion de la réunion plénière du 20 décembre 2019 que la secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées convoquait les associations fin janvier 2020 non pas pour répondre à notre demande, mais pour étudier les modalités de dissolution de l'AAH au sein du RUA.

L’APAJH dénonce ce jeu de dupes, qui consiste à écouter les associations pour ne jamais les entendre et à ignorer leurs demandes répétées, au mépris des droits des personnes en situation de handicap. Nous nous mobiliserons dans les prochaines semaines pour défendre l'AAH et plus largement, pour faire entendre la voix des personnes en situation de handicap.

e-max.it: your social media marketing partner
Mise à jour le Vendredi, 10 Janvier 2020 14:58

Covid-19 et médico-social l Où s’informer ?

Envoyer Imprimer

La pandémie de Covid-19 est une situation inédite qui évolue au jour le jour, notamment dans le monde médico-social qui accompagne des milliers de personnes.

Face au Covid-19, l’APAJH, tout handicap et tout âge de la vie, se tient aux côtés des familles des personnes en situation de handicap comme un pôle ressources pour répondre au mieux à leurs questions ; mais également aux côtés des professionnels qui restent mobilisés et solidaires pour permettre la continuité des soins et des accompagnements auprès des personnes les plus vulnérables.

Vous trouverez ci-dessous les principaux liens et documents pour vous informer sur les mesures annoncées par le gouvernement sur la gestion du Covid-19 concernant des personnes en situation de handicap, à domicile, ou accompagnées dans les établissements et services médico-sociaux.



Cette liste sera régulièrement mise à jour.

Pour toute information générale sur le Covid-19www.gouvernement.fr/info-coronavirus.

Si vous êtes en situation de handicap : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/espace-handicap

 

Vous avez besoin de consulter un médecin ?

Retrouvez la liste des solutions de consultations à distance publiée par le ministère des solidarités et de la Santé :

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/covid-19-informations-aux-professionnels-de-sante/article/covid-19-et-telesante-qui-peut-pratiquer-a-distance-et-comment

 

Vous voulez vous renseigner sur les mesures prises par le Gouvernement pour les personnes en situation de handicap :

19 mesures pour les personnes en situation de handicap, mises à jour par le Secrétariat d'Etat chargé des Personnes handicapées le 18 mars 2020 :

https://handicap.gouv.fr/grands-dossiers/coronavirus/article/coronavirus-covid-19-mesures-pour-les-personnes-en-situation-de-handicap

Foire aux Questions (FAQ) réalisée par le Secrétariat d'Etat chargé des Personnes handicapées :

https://handicap.gouv.fr/grands-dossiers/coronavirus/article/foire-aux-questions

Vous êtes travailleur/employeur et souhaitez connaître les consignes à appliquer après la journée de travail ? Consultez le document des gestes à adopter en FALC (Facile à lire et à comprendre), réalisé par la Fédération APAJH :

http://apajh.org/docs/upload/files/Apres_le_travail_gestes_utiles_270320.pdf

 

Vous accompagnez des personnes en situation de handicap dans votre service/établissement ou à domicile :

Consultez les communiqués de presse du Ministère des Solidarités et de la Santé et du Secrétariat d’Etat chargé des Personnes handicapées :


Le communiqué de presse du 14 mars 2020 sur les mesures pour les personnes en situation de handicap vivant à domicile et/ou accompagnées en établissement médico-social, dans le cadre de l’épidémie de Covid-19


Les consignes et recommandations applicables à l’accompagnement des enfants et adultes en situation de handicap


Le communiqué de presse du 15 mars 2020 relatif au fonctionnement des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

Consultez les fiches d’informations réalisées par le Gouvernement :


Employeurs et directeurs d’ESMS accueillant des personnes âgées ou handicapées : Informations sur la conduite à tenir en phase 3 ( PDF, 605.88 Ko )


Une fiche d'information mise à disposition des employeurs ayant des personnels salariés ou bénévoles en contact direct avec le public (pdf 494 Ko).

 

Retrouvez l’espace d’information pour les professionnels de la santé :
https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/covid-19-informations-aux-professionnels-de-sante/



Vous voulez informer le plus grand nombre des consignes et gestes barrières à respecter ?

Retrouvez  les affiches et les infographies explicatives produites par le Gouvernement :
Une affiche sur les consignes et gestes barrières à respecter (pdf, 74 Ko).


https://outil-projets.wimi.pro/shared/#/folder/d4bf560fdd00271f420d6045b....

Vous êtes victime ou témoin de violences inframiliales et/ou conjugales :

Le gouvernement reste mobilisé en cette période de confinement qui voit les violences s’accroître :

https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Le-Gouvernement-pleinement-mobilise-contre-les-violences-conjugales-et-intrafamiliales

Les numéros d’urgence à contacter restent les mêmes :

le 17 pour joindre les services de police ou de gendarmerie.

les pompiers (18 ou 112) ou le Samu (15)


Vous êtes une personne en situation de handicap ou une personne âgée / ou vous suspectez des violences sur ce public ?

Contactez le 3977

Vous suspectez des violences intrafamiliales sur des enfants ?

Contactez le 119

Vous êtes une femme victime de violences ?

Contactez le 3919

 

Attention, depuis le 17 mars, de nouvelles mesures concernent tous les déplacements :

Retrouvez l'attestation de déplacement dérogatoire :

http://apajh.org/docs/upload/files/Attestation_de_deplacement_derogatoire.pdf?fbclid=IwAR1_PfUkZdRjn33h2SCnHI54o7v93aAPpg7aHx5xQXvZr17Medx4Kxp700s

Retrouvez l’attestation de déplacement dérogatoire en FALC (Facile à lire et comprendre) et remplissable en ligne, réalisée par la Fédération APAJH :

http://apajh.org/docs/upload/files/Attestation%20V2%20remplissable.pdf (Mise à jour du 25 mars 2020, avec heure de sortie)

 

Pour rappel, cette attestation de déplacement dérogatoire doit être imprimée dûment remplie, datée et signée et présentée si vous êtes controlé(e) par les forces de l’ordre.

e-max.it: your social media marketing partner
Mise à jour le Vendredi, 27 Mars 2020 16:10

Page 3 sur 54

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Ce site enregistre des cookies sur votre ordinateur pour vous fournir une meilleure expérience.

EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk
!-- //FOOTER --