Vous etes ici : Accueil


Accessibilité : l’APAJH salue la parution d’un rapport conciliant pragmatisme et ambition

Envoyer Imprimer
Claire-Lise Campion, sénatrice de l’Essonne, a remis au Premier Ministre vendredi 1er mars son rapport « Réussir 2015 » faisant un état des lieux de l'accessibilité des personnes en situation de handicap et réfléchissant aux solutions pour la faire avancer. Il apparaît que les retards accumulés par les pouvoirs publics et les maîtres d’ouvrage sont trop importants pour permettre à la France d’être au rendez-vous de 2015. Pour autant, le rapport préconise de maintenir cette échéance, afin de « préserver la dynamique engagée et conforter l'objectif d'une société accessible à tous ». Si la Fédération APAJH, principale association « tout handicap » déplore cet échec dû à l’absence d’une volonté politique ces dernières années, elle salue le travail effectué par la sénatrice, et le fait que la question de l’accessibilité soit de nouveau en haut de l’agenda politique. Les 40 propositions du rapport, si elles sont reprises par le gouvernement et traduites par des mesures concrètes et financées, permettent de passer du simple affichage politique à des avancées réelles pour l’édification d’une société inclusive.

Pour Jean-Louis Garcia, président de la Fédération APAJH, « un énorme retard a été pris à cause d’un manque de volonté politique évident marqué par les tentatives de détricotage de la loi de 2005 du précédent gouvernement. Nous nous félicitons que ce rapport maintienne l’objectif de 2015, tout en tenant compte de l’état des lieux, qui est déplorable. Car cet objectif est loin d’être inatteignable ». En effet, l’APAJH avait réalisé en 2010 une étude, « Accessibilité des Etablissements recevant du public (ERP) », avec Dexia, la société Accèsmétrie et la Fédération Française du Bâtiment. Elle chiffrait le coût de la mise aux normes de l’ensemble des ERP à 20 milliards d’euros.

Ce rapport propose des solutions réalistes avec par exemple la mise en place dès 2013 d’agendas d’accessibilité programmée qui engageraient sur un calendrier les maîtres d’ouvrage qui n’auront pas achevé la mise aux normes. Ce document préconise aussi une mobilisation non seulement des acteurs de l’accessibilité, mais aussi du grand public, comme l’illustre la mesure tendant à faire de 2014, l’année de la Grande Cause Nationale de l’Accessibilité. Enfin, il ne tombe pas dans l’écueil dangereux tendant à considérer le handicap sous son seul prisme physique puisque qu’il prend véritablement  en  compte  le  handicap  sensoriel,  mental,  ou  encore  psychique.  Pour  le  Président de la Fédération de l’APAJH, « ce rapport démontre bien que la mise en accessibilité du territoire n’est pas une norme réglementaire parmi d’autres. Elle correspond à un projet de société, qui concerne tout le monde : celui de l’inclusion de tous et de chacun. Car ce qui est utile au handicap l’est pour la société tout  entière.  Développer  de  façon  déterminée  des  travaux  d’accessibilité,  c’est  non  seulement
s’adapter aux contraintes potentielles de tous, mais aussi créer de l’emploi. A présent, il faut légiférer, pour mettre fin à cette situation d’exclusion inacceptable ».

Notre communiqué de presse : Accessibilité : L’APAJH salue la parution d’un rapport conciliant pragmatisme et ambition
e-max.it: your social media marketing partner

Ce site enregistre des cookies sur votre ordinateur pour vous fournir une meilleure expérience.

EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk
!-- //FOOTER --